La mélisse : une plante aux nombreuses vertus.

Traditionnellement utilisée pour ses effets bénéfiques sur la santé, la mélisse a également fait l’objet de nombreuses études scientifiques.

Activité sédative et antistress

Parmi ces effets bénéfiques, des chercheurs ont démontré l’activité anxiolytique de l’extrait de mélisse, à la fois chez les animaux et chez l’homme.

Dès 1980, des premiers travaux scientifiques ont mis en évidence l’activité neurotrope de cette plante.
Des études scientifiques plus récentes ont montré, à l’aide d’un ensemble de tests comportementaux, qu’un extrait de mélisse présentait une activité neurotrope sédative. Cette activité anxiolytique a été confirmée sur un groupe de volontaires sains soumis à un stress. Dans cette étude, on observe une augmentation statistiquement significative du calme individuel et une diminution statistiquement significative de l’état anxieux chez les sujets ayant consommé l’extrait de mélisse.

La Commission Européenne et l’ESCOP (European Scientific Cooperative On Phytotherapy) reconnaissent aujourd’hui l’usage de la mélisse pour soulager les troubles nerveux (insomnie et agitation).

Activité antioxydante

La mélisse a été étudiée pour ses effets antioxydants. Les études réalisées amènent la preuve d’un fort pouvoir antioxydant de certaines molécules constituant la mélisse : la famille des acides hydroxycinnamiques et l’acide rosmarinique en particulier.

Propriétés antivirales

Dès 1978, une équipe de chercheurs identifie les propriétés antivirales de l’extrait aqueux de mélisse. L’activité de la mélisse sur le virus de l’herpès simplex est aujourd’hui largement documentée.

Propriétés antibactériennes et antifongiques

Enfin, il a été démontré que l’huile essentielle de mélisse pouvait être utilisée comme antibactérien et comme antifongique.


Haut de page