Qui peut se venter de n’avoir jamais subi de stress, que ce soit dans sa vie personnelle ou professionnelle ? Il s’agit aujourd’hui d’un phénomène de société préoccupant impliquant à la fois des désordres en termes de santé individuelle et des difficultés économiques.

Le stress est un « ensemble de perturbations biologiques et psychiques provoquées par une agression quelconque sur un organisme et des réponses de celui-ci » (Dict. Petit Larousse). Il semble qu’une des conséquences majeures du stress soit la sécrétion accrue de cortisol, hormone dite « du stress ». Cette réaction va entraîner un certain nombre de perturbations physiologiques et psychologiques délétères sur l’état de santé général.

Il n’existe pas de définition universelle du stress. En revanche, on dispose de nombreuses théories permettant de se faire une idée de ce qu’est le stress.

L’organisme tend en permanence à maintenir un équilibre constant ou homéostasie et tolère des modifications limitées. Quand les modifications produites par des agents internes ou externes sont excessives, elles affectent les mécanismes homéostatiques de l’organisme qui s’active pour rétablir l’équilibre. Le stress est alors cette réponse, activée par toute sollicitation excessive, qui permet l’adaptation en maintenant l’équilibre de base de l’organisme. Cette réaction est non spécifique car elle ne dépend pas de la nature de l’agent stressant.

D’une façon générale, l’état de stress est généré par un agent stressant ou l’appréhension d’un stress. L’agression, interne ou externe, n’est pas confinée à la sphère psychique mais à des répercussions sur le corps et entraîne des modifications organiques.

Le stress se traduit par l’incapacité de faire face à une trop forte accumulation de tension.

Le stress est un phénomène inhérent à la vie, qu’il soit perçu comme positif ou négatif. Cependant la part de la population se plaignant de désagréments liés au stress est en constante augmentation. Elle s’est par exemple multipliée par 2 en seulement 10 ans dans les pays industrialisés. Pour en savoir plus sur ce phénomène de société, cliquez ici.

Notre société tend à exiger constamment plus d’efficacité, plus de rendement, plus de performance… autant de conditions à l’origine de l’augmentation du nombre de personnes stressées. Les principales sources de stress prolongé enregistrées par les praticiens auprès de leurs patients sont les suivantes : un mauvais état de santé, des difficultés financières ou professionnelles, une perte d’emploi, un déracinement, etc.

Les conséquences d'un état de stress prolongé sont multiples. Ce phénomène va entraîner des perturbations à la fois physiologiques, physiques et psychologiques. Pour en savoir plus sur les répercussions du stress sur notre organisme, cliquez ici.



Haut de page